baby_bluesPour une femme, la grossesse est une période où on se sent protégée comme dans un cocon. L’accouchement fait disparaître cette sensation. Pendant la grossesse, le corps produit une quantité d’hormones qui ne seront plus là après  l’accouchement. Ce chamboulement hormonal n’est jamais agréable pour les émotions d’une femme.

30 à 80% des femmes sont touchées par le baby blues qui se déclare généralement au 3e jour qui suit la naissance. Cela ne doit pas du tout être sujet d’inquiétudes. Il faut demander du réconfort à ses proches ou à sa sage-femme et cela devrait passer en quelques jours.

Lorsqu’on a le baby blues, on se sent fatiguée, on pleure sans cesse, on ne se sent pas à la hauteur dans son rôle de maman et un rien  fait paniquer.

Comment surmonter le baby blues?

Il faut tout simplement que la femme reconnaisse que c’est une réaction normale et qu’il suffit qu’elle essaie de comprendre les causes qui en sont à l’origine. Elle doit savoir que c’est une période passagère, de 2 jours à 2 semaines, qui passera au bout de quelques jours. Elle ne doit donc pas se culpabiliser de pleurer pour un rien ni de manifester une triste mine. Cela ne fait pas d’elle une mauvaise mère.

triste

Cette mini dépression n’a rien de grave, et n’a aucun rapport avec ce que l’on appelle « dépression postpartum ».

La dépression postpartum

La dépression postpartum, contrairement au baby blues, n’est pas à prendre à la légère. Elle arrive généralement entre les 4 et 6 semaines de bébé.

Plusieurs symptômes peuvent l’annoncer :

  •   Sentiment d’impuissance
  •   Culpabilité
  •   Épuisement
  •   Sensation d’être malheureuse
  •   Tout le temps envie de pleurer
  •   Envie d’être seule
  •   Angoissée
  •   Sensation d’être piégée

Si une femme pense être atteinte de cette dépression, elle doit immédiatement en parler. Il faut se confier à ses proches, et s’il n’y a pas d’amélioration, il faut en parler à son médecin qui redirige généralement vers un psychologue ou un psychiatre.

Parfois, il suffit de se confier, de se reposer, de bien manger, de faire du sport, de sortir, de rencontrer d’autres jeunes mamans et de prendre soin de soi pour que cela passe. Dans d’autres cas, une prise d’antidépresseurs est nécessaire à la guérison. La dépression postpartum est rare. Elle touche généralement les femmes qui ont des antécédents personnels ou familiaux. Les réunions des futurs papas traitent de ce sujet afin qu’ils soient informés à l’avance sur le baby blues.

[/column][/column-group]

Le sport pendant et après la grossesse
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une femme ne doit pas arrêter de faire du sport pendant...
Avant et après l’accouchement
La grossesse n’est pas l’état habituel du corps, même si une femme est faite pour cela. Très souvent,...
Qu’est-ce que la péridurale exactement ?
Pendant votre grossesse et avant l’accouchement, une femme est obligée d’avoir un rendez-vous avec...
La lutte contre la douleur
Il existe différents moyens d’éviter la douleur au maximum durant l’accouchement. Certaines femmes...
gamme